Infos sur les systemes de projection en martinique

Système de coordonnées de référence pour la Martinique

En résumé

Le système de coordonnées ancien : Le Fort Desaix (IGNF:MART38UTM20)

Le système actuel inscrit dans le décrêt de 2006 : Le WGS84 (EPSG:32620)

Le système futur : le RGAF09 (EPSG:5490)

 

Les obligations

L’article 89 de la loi d’aménagement et de développement durable du territoire stipule que « les
informations localisées issues des travaux topographiques ou cartographiques réalisés par l’Etat, les
collectivités locales, les entreprises chargées de l’exécution d’une mission de service public, ou pour
leur compte, doivent être rattachées au système national de référence de coordonnées
géographiques, planimétriques et altimétriques défini par décret et utilisable par tous les acteurs
participant à l’aménagement du territoire. »
Les décrets de 2000 puis de 2006 pris en application de cette loi définissent les systèmes
géodésiques et verticaux s’appliquant aux travaux topographiques ou cartographiques exécutés par
ou pour le compte des services de l’Etat.

Le décret de 2006, précise les systèmes géodésiques et les projections associées suivants :

Territoire Système Géodésique Ellipsoide associé Projection Systeme Altimetrique
France métropolitaine RGF93 IAG GRS 1980 Lambert 93 - Coniques conformes 9 zones IGN 1969
Martinique et Guadeloupe WGS84 IAF GRS 1980  UTM Nord fuseau 20 IGN 1987 et IGN 1988
Guyane RGF95 IAF GRS 1980 UTM Nord fuseau 22 NGG 1977

 

La directive européenne INSPIRE entraine des obligations générales : Le prochain système géodésique en Martinique

L’institut national de l’information géographique et forestière a réalisé et entretenu des réseaux
matérialisés aux Antilles Françaises depuis des décennies. On pourra tout d’abord citer le système
géodésique Sainte-Anne construit en 1948 et 1949 couvrant la Guadeloupe et ses dépendances
proches (Marie-Galante, la Désirade, les Saintes), ainsi que le système géodésique Fort-Desaix
réalisé sur la Martinique en 1952.
Dans les débuts du positionnement satellitaire par GPS, l'IGN a mis en place un canevas local, appelé
originellement le Réseau de Référence des Antilles Françaises (RRAF). Ce système correspond à la
détermination d'un canevas GPS dense, plus homogène et plus précis localement que les précédents.
Sa réalisation repose sur deux campagnes réalisées en 1988 et 1993 et a été mis en application par le
décret 2000-1276 du 26 décembre 2000 sous la dénomination de WGS84. Ses incohérences d’ordre
décimétrique entre les îles et son absence de lien traçable de manière satisfaisante avec les
réalisations de l’ITRS font que ce système géodésique n’est plus adapté aux besoins actuels.
Il est nécessaire de remplacer ce système géodésique inscrit dans le décret de 2006, par un nouveau système: le RGAF09.
 

Dans la directive INSPIRE,il est stipulé que pour les référentiels de coordonnées utilisés aux fins de la mise à disposition de séries dedonnées géographiques, le datum doit être :
o Le système de référence terrestre européen 1989 (European Terrestrial Reference
System - ETRS89), dans les zones situées dans son champ d'application géographique
o Le système de référence terrestre international (International Terrestrial Reference
System - ITRS) ou de tout autre référentiel de coordonnées géodésique conforme à
l'ITRS dans les zones en dehors du champ d’application d’ETRS89.

Il est donc nécessaire de remplacer le système géodésique actuel de la Martinique le WGS84 par un nouveau le RGAF09, plus homogène, plus précis, et assurant une meilleure compatibilité avec le système de référence terrestre international ce qui le rend compatible avec la directive INSPIRE.
ITRS.